Mix – Bootleg – Remix – Mashup et Megamix

Tous ces termes désignent pour les Dj des arrangements musicaux

Le Mix ou Original Mix
Simple enchainement synchronisé de deux morceaux

Le Bootleg
Désigne un accapella et un instrumental (souvent associé à l’origine illégale du fichier source)

Le Remix
Désigne l’utilisation d’un élément d’un morceau pour en recréer un autre

Le Mashup
Désigne plusieurs titres mixés ensembles

Le Megamix
S’inspire du Mashup mais en plus rapide (souvent utilisé en radio)

Techniques de Scratch

Le Pass-Pass
Le pass-pass ou beatjuggling est l’art de jongler avec les platines. Pour les techniques les plus simples, tu repère le début d’une boucle. Tu stickes ton vinyl pour tes deux vinyls. Ensuite, tu vas répeter la même boucle de 4 temps.

Le Chirp Scratch
Il est important de commencer au début du son. On considére que le vinyl est une horloge, la marque vers 9h. Commencez par CrosSfader ouvert. Poussez le son en fermant le CrosS comme pour un Scratch d’attaque et rouvrez le CrosS pour faire entendre le retour. Répétez cette opération en allant de + en + vite. Un bon truc pour trouver la bonne sonorité rapidement : faire un scratch d’attaque en avant et un en arrière, puis les enchaîner rapidement.

Le Baby Scratch
Le baby scratch est probablement le plus facile des scratchs .Tu ne dois pas utiliser le fader. Le scratch en lui-même comprend un mouvement en avant suivi tout de suite par un mouvement en arrière. La clé du scratch est que les deux mouvement doivent être effectués dans le beat. Ce type de mouvement est identique que celui pour aligner 2 Beats. Même si le Baby reste assez basique, tu peux toujours y trouver de bonnes variations.Tu peux essayer de commencer dans l’autre sens (le Backward en premier pour finir avec le Forward).Tu peux aussi faire varier la vitesse du mouvement.

Le Tear Scratch
Le mouvement du Tear Scratch ressemble un peu à celui du Baby (on utilise pas le CrossFader). Le backward se décompose en 2 temps. D’abord on revient assez vite puis dans un deuxième temps avec une légère pression sur le Scud on ralentit le mouvement de la platine. On obtient au final un scratch avant suivi d’un scratch arrière rapide puis plus lent.

Le Chop
Le chop aussi appelé Stab est un bon scratch pour commencer à utiliser le Fader. Le mouvement de la main utilisé pour ce scratch est le même que pour le Baby. La différence est que l’on coupe (Cut) le Backward à l’aide du CrossFader. Le Fader doit commencé avec la position ouvert et on fait un scratch avant (forward) normal La coupure se fait juste avant de commencer le Backward où tu dois fermer le Fader. La difficulté de ce scratch est de faire rentrer la coupure dans le Bon Timing. Normalement on doit obtenir un petit scratch intempestif !

Le Forward et le Backward
Le Forward (le scratch avant) est assez facile mais c’est le scratch le plus important pour commencer à scratcher. Il suffit de « balancer » le vinyl en avant et de fermer le CrossFader sur le retour (backward).
Le Backward (scratch arrière) utilise bien entendu la même philosophie. Il suffit de faire revenir le vinyl en arrière et de fermer le CrossFader si on veut revenir en avant à l’endroit où le vinyl devrait être.

Le Chirp
Ce scratch demande déjà plus de doigté et de coordination. On commence avec le Fader ouvert et en faisant un forward normal mais en faisant un fade out (Fermeture progressive du Fader) sur la fin du Beat. Le retour est fait avec un Fade in (ouverture progressive du Fader) au début du Backward. On obtient donc un aller-retour avec, entre l’aller et le retour une fermeture puis une ouverture progressive du fader. C’est un scratch un peu vieux mais qui reste inévitable car spectaculaire. Pour un effet plus saisissant il faut en faire plusieurs en faisant varier la vitesse d’exécution.

Le Transformer
Le Transformer (ou Transform) demande de manipuler le Fader rapidement et avec assurance. Au début du Scratch, le Fader doit être fermé. Quand t’es prêt à commencer tu dois faire bouger le son autour d’une position bien précise et ouvrir le Cross puis en faisant varier le rythme du mouvement du poigné tout en ouvrant et fermant la fader. Le Fader doit toujours suivre le son. Le fader doit normalement être fermé à la fin du mouvement. Ce scratch rendu célèbre par DJ Cash Money est terrible pour annoncer les vinyls qui arrivent après. Au final on obtient toujours la même phrase musicale à différentes vitesses mais toujours dans le Tempo.

Le Flare
Le Flare ressemble au Transformer mais à la différence de la position initiale du Fader, on doit commencé avec le Fader ouvert. On commence avec un scratch avant (Fader ouvert) puis au milieu du forward on ferme le fader pour le rouvrir d’un coup (click) . Sur le Backward on fait la même chose avec le fader fermé et finissant avec le Fader ouvert. Le Flare du nom de son  » inventeur  » Dj Flare, peut s’effectuer avec de l’entraînement avec plusieurs clicks d’affilé sur l’aller pour un rendu encore plus saisissant.

L’Orbit
L’Orbit pousse le Flare un peu plus loin, en augmentant la durée des Fade in et des Fade out réalisés sur le Sample. Pendant un aller du Flare, on doit faire un Fade out puis un Fade in sur le Sample. Pendant un aller de l’Orbit il faut faire cela deux fois. En clair, le Fader doit décrire quelque chose comme ça : (on commence avec le Fader ouvert) Fermé, ouvert, Fermé, ouvert. Ce mouvement doit aussi être réalisé pendant le retour de l’Orbit. La clé de ce scratch est de créer un rythme avec le Fader en ouvrant et fermant le Scratch toujours à la même position créant ainsi un Scratch  » rangé « . Au final on obtient donc 4 sons distincts : 2 sur l’aller, 2 sur le retour.

Le Crab
Le Crab (appelé  » 3 Doigts  » ou  » 4 doigts « ) est  » réservé  » aux performers, il demande un très fin doigté et un bon équipement pour être réalisé convenablement. Quand le Fader est positionné de telle sorte que l’on peut tout juste entendre l’autre platine, on parle de  » cut in point  » (point de coupure). Pour réaliser le Crab il faut commencer avec le Fader Fermé. Le pouce doit être placé au  » cut in point  » avec les 4 autres doigts tenu verticalement de l’autre côté du Fader. Pendant le Retour, chaque doigt doit tapé le Fader sur le pouce ce qui fait comme un ressort en faisant revenir le Fader à la position fermée. Il faut commencé avec le petit doigt en premier, suivi par l’annulaire, le doigt du milieu, puis l’index donnant ainsi un mouvement de balance rythmique ressemblant au mouvement des pattes du crabe. Comme on l’a dit plus haut ce scratch demande un équipement de qualité. Réaliser ce scratch est presque impossible si tu possèdes un fader de merde. Le résultat est une sorte de Transform très rapide. Un variante de ce scratch est le Twiddle (tripoter) qui se réalise avec seulement 2 doigts.

Le Tweak Scratch
Pour le Tweak il faut stopper la platine, puis bouger le plateau avec les doigts d’avant en arrière.

Le Bubble Scratch
Le bubble n’utilise pas le Fader mais l’Equalizer de la Table. On fait varier l’EQ du max au min en faisant des scratchs avant et arrière. Ce scratch inventé par Dj Noize donne un effet un peu spatial comparable avec une pédale wah-wah pour une guitare électrique.

L’Hydroplane
L’hydroplane s’effectue pendant que le disque tourne en exerçant une légère pression sur la surface du disque avec un ou plusieurs doigts sans stoper le disque. Le résultat est une sorte de son grave.

L’Airplane
On appelle aussi cette technique le phasing. Le principe est de prendre 2 beats identiques et de les mettre à la même vitesse en même temps sur les deux platines. En laissant le crossfader au milieu, on obtient un son « spatial ».

Le Strobing
Le strobing inventé par DJ Shortkut, s’effectue en faisant un passe-passe entre 2 disques (qui peuvent être différents) tout en ralentissant le tempo en tapant légèrement sur les disques. On peut ainsi créer de nouveaux beats en jouant sur les caisses claires, cymbales, etc…